✤✤ POUR L'AMOUR DU CHEVAL (Par Paiper Alias Angelique) ✤✤

✤✤ POUR L'AMOUR DU CHEVAL (Par Paiper Alias Angelique) ✤✤

♞ FORUM Dédié à MA * PAIPER * Surtout n'hésitez pas à discuter sur le forum et de donner vos avis ♞
 
AccueilS'enregistrerConnexion
BIENVENU SUR LE FORUM ** POUR L'AMOUR DU CHEVAL ** EXCELLENTE VISITE

Partagez | 
 

 L'hébergement du cheval

Aller en bas 
AuteurMessage
PAIPER
Admin
Admin
avatar

Messages : 386
Date d'inscription : 18/11/2012
Age : 46
Localisation : Hastiere

MessageSujet: L'hébergement du cheval   Dim 23 Déc - 22:35

L'homme intervient dans la définition des besoins biologiques du cheval domestique : confort, commodité, box, couverture, ferrure...
Celui-ci a une espérance de vie plus courte (20 ans) que le cheval sauvage (30 ans). Il a également des problèmes de santé divers.

Le mode de vie que l'homme a choisi pour le cheval est-il adéquat ?

Comparaison du cheval dans les conditions naturelles et au box :

Dans les conditions naturelles, le cheval est debout 18 à 20 heures par jour, broutant avec la tête basse, au milieu de ses congénères. Le corps est adapté pour cette posture. En box, le cheval a la tête en hauteur pour voir ce qui se passe à l'extérieur, privé de ses rapports sociaux, il développe plus facilement des maladies somatiques (tics et vices d'écuries). Il a aussi la tête en hauteur pour manger et boire, ce qui crée une déviation de l'axe de la trachée et des voies respiratoires. Les poussières ne sont plus arrêtées correctement dans cette position de l'encolure et le cheval présente des défauts respiratoires. La répartition du poids, tête haute, est également modifiée.

Dans les conditions naturelles, le cheval est au grand air, même s'il trouve un abri sous des arbres ou autres. Les fonctions musculaires de la peau s'exercent et la thermorégulation est normale. En box, le cheval est à l'abri du vent, mais pas de la poussière de la paille, du foin ou de la litière, il n'est pas à l'abri de l'ammoniac et de ses émanations, il est sujet à divers problèmes de santé : maladies respiratoires, infections des blessures, parasites, problèmes de pied (pourrissement de la fourchette ...). Les muscles peauciers ne sont pas exercés, le cheval n'est plus capable de réguler sa température (manque de stimuli), d'autant plus que l'homme lui adjoint tonte et couverture.

Dans les conditions naturelles, le cheval est en mouvement continu : il développe ses muscles et son squelette, le mécanisme du sabot (pompage) fonctionne en permanence et participe au système circulatoire tout entier (le cheval a 5 coeur). En box, le cheval ne marche pas, la fonction de pompage du sabot est très réduite, le coeur se fatigue, on constate des problèmes circulatoires.

Dans les conditions naturelles, le sabot est en contact constant avec l'eau qui lui permet de garder son élasticité. En box, cette absence d'eau fait perdre sa fonction au pied : mécanisme élastique, absorption des chocs, circulation. Au contraire, de la graisse est appliquée sur le sabot, elle empêche l'absorption de l'eau, et dégrade la corne en acides gras et esters.

Dans les conditions naturelles le cheval n'a pas de fer. Le fer est apparu au Moyen-Age pour parer une mauvaise qualité de corne. Cette corne était le résultat des conditions de vies malsaines des chevaux : petites étables, stagnation dans leurs excréments, mauvaise circulation par manque de mouvement, agents agressifs (ammonium...) et donc, usure lors de l'usage.


Existe-t-il une solution pour nos chevaux domestiques ?

Il y a des chevaux au box heureux, et des chevaux ferrés sains !?!

Les différents problèmes de santé générale sont généralement détectés, mais ceux du pied peuvent passer inaperçus, car ses nerfs ne fonctionnent pas correctement, le pied est engourdi. Les déchets métaboliques s'accumulent pendant des années. Lorsqu'on enlève les fers, la circulation se retablit, les déchets sont libérés dans le sang, avec un risque d'empoisonnement si les organes internes (foie, rein) ne fonctionnent pas correctement, exactement comme lorsqu'on fait un garrot. Le sabot retrouve sa sensibilité et le cheval "ferré sans douleurs" peut alors se mettre à boiter sans ses fers.

Pour éliminer les problèmes de santé (soit on élimine les causes, soit on soigne les symptômes avec plus ou moins de succès), le cheval doit retrouver au maximum un cadre naturel. Pour ceux qui décident d'aller jusqu'à la transition du pied ferré vers le pied nu, elle s'accompagne obligatoirement de cette vie, et elle demande beaucoup de vigilance et de patience. Si l'on ne peut pas assurer ces conditions, il vaut mieux ne pas entreprendre cette transition.

_________________
** PAIPER **
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://paiper.forumgratuit.be
 
L'hébergement du cheval
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» amenagement handicapé
» Salon du cheval .
» Photos Fer à Cheval - 18 Avril
» cheval argentin
» Hummer cheval....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✤✤ POUR L'AMOUR DU CHEVAL (Par Paiper Alias Angelique) ✤✤ :: CATEGORIE 5 ☛ TRUCS / ASTUCES / SOINS ☚ :: ➜ Aides Pratiques Importantes-
Sauter vers: